jeudi 5 décembre 2019 à 11h

ManifTOUS ENSEMBLE et EN MÊME TEMPS

LE 5 DECEMBRE 2019 : TOUS ENSEMBLE et EN MÊME TEMPS

PLACE de la REPUBLIQUE / 11 heures / RENNES

Le gouvernement Macron empile les réformes et les contre-réformes : baisse de l'indemnisation du chômage, retraite par points- retraite sans fin, etc…

Les difficultés pour les salariés s'accumulent parallèlement et dans l'indifférence générale du gouvernement : les personnels des urgences sont en grève depuis plusieurs mois ainsi que les pompiers, les personnels de l'éducation national tirent la sonnette d'alarme, les salariés des Ehpad n'en peuvent plus tandis que les salariés du secteur privé (Ford, Général électric, Michelin, etc..) sont le dos au mur. A cela s'ajoute la lutte des travailleurs sans papiers de Chronopost...

Le gouvernement Macron a choisi clairement d'ignorer les mouvements sociaux tout en multipliant les cadeaux faits aux plus riches : suppression de l'ISF, « flat-tax » pour les entreprises, etc… Mais la politique de « relance » par l'offre est un coup d'épée dans l'eau. La crise financière qui pointe le bout de son nez (Thomas-Cook) va accentuer les dégâts et les inégalités sociales.

Face à une telle déferlante, il y a eu le mouvement salutaire des gilets jaunes qui a bloqué une petite partie des mesures néfastes pour le pouvoir d'achat des salariés.

Mais le mouvement des gilets jaune s'est heurté à une répression féroce. Au point que même un ami de Macron comme François Sureau ait pu dire que les dispositions législatives témoignent d'un climat général, celui « d'un pays où les libertés ne sont plus un droit mais une concession du pouvoir, une faculté susceptible d'être réduite, restreinte, contrôlée autant dans sa nature que dans son étendue ».

Force est de constater que dans ce contexte, les syndicats sont d'une atonie rarement égalée.

Depuis la rentrée, les syndicats les plus « représentatifs » sont, soit en train de discuter tous les quatre matins avec les services du premier ministre, soit en train de fragmenter les mouvements sociaux par catégorie et corporatisme. Un jour, la RATP, un autre l'EDF, un autre encore les Ehpad, et ensuite les retraités, etc..

Tout est fait pour diviser alors que tout devrait être fait pour unir autour de 3 axes :

  • Pour un front social commun contre la réforme des retraites
  • Pour un front social commun de « ceux qui comptent en centimes contre ceux qui comptent en milliards »
  • Pour un front social contre la répression, les interdictions permanentes de manifester, les atteintes à la liberté d'expression

Plusieurs organisations syndicales « de base » ont déjà annoncé qu'elles déposeraient un préavis de grève illimitée à partir du 5 décembre 2019…

Pour SUD-PTT, le « tous ensemble et en même temps » doit prendre corps ce 5 décembre.

C'est pourquoi le syndicat SUD appelle à manifester le 5 décembre à 11h

place de la République à Rennes.