samedi 5 décembre 2020 à 14h

5e Marche pour Babacar Gueye

Dans la lutte menée par Awa Gueye soutenu par le collectif Justice et Vérité pour Babacar, de nouveaux éléments juridiques rendent possible l'ouverture d'une procédure à l'encontre des responsables de la mort de Babacar.

Comme chaque année, elle appelle à une marche pour honorer la mémoire de son petit frère Babacar et mettre la lumière sur les circonstance de son décès. A nous de répondre à son appel par notre présence ce jour là pour soutenir Awa dans sa lutte contre la police et la justice le samedi 5 décembre.

Depuis 5 ans, Awa lutte pour obtenir la vérité sur sa mort et exposé au grand jour les mensonges des policiers. Son acharnement a permis de mettre en lumière de nouveaux éléments remettant en cause la thèse de la légitime défense avancée par le policer de la BAC qui a tiré 5 balles sur Babacar, dans la nuit du 3 décembre 2015.

Une expertise balistique, effectuée en début d'année 2019 (soit plus de 3 ans après la mort de Babacar) est venue confirmer qu'aucune balle n'était arrivée de face, mais sur les côtés dont une par la fesse gauche. La famille apprendra par voie de presse que l'arme qui a tué Babacar a été détruite en 2018 suite à une "erreur" dans le tri des scellés et n'a pas pu être examinée pour cette expertise. En 2020, elle réussit à obtenir de nouveaux éléments d'enquête : une morpho-analyse des gouttes de sang afin de démontrer encore une fois par des preuves matérielles l'incohérence dans les propos des policiers présents ce soir-la.

Ce Samedi 5 décembre, nous marcherons dans Maurepas pour la 5e commémoration de la mort de Babacar et appuyer les revendications de la famille Gueye :

-> la mise en inculpation des responsable de la mort de Babacar,

-> une reconstitution publique réunissant toutes les personnes présentes la nuit de l'assassinat en présence d'Awa Gueye (partie civile)

-> l'interdiction de l'utilisation d'armement de guerre dans la gestion du maintien de l'ordre dans nos quartiers et nos mobilisations : des armes à feu aux grenades, LBD, taser.

-> l'abrogation de l'article L435-1 du Code de la sécurité intérieure, qui depuis février 2017 assouplit les conditions d'ouverture du feu par les forces de l'ordre.

Nous voulons protéger et sauver des vies par l'interdiction des techniques d'immobilisation mortelles et le désarmement des forces de l'ordre.

Nous partageons tous et toutes la même détermination, donc tant que nous n'aurons pas tous et toutes la JUSTICE, vous n'aurez pas la PAIX !

---- Plus de détail sur les lieux et horaires de la marche à venir, une soirée sera organisé en le samedi 1er octobre pour toutes les personnes qui souhaitent apporter leur aide dans l'organisation de la marche >>

https://www.facebook.com/events/1014272685702…%7B%22surface%22%3A%22page%22%2C%22mechanism%22%3A%22page_admin_bar%22%2C%22extra_data%22%3A%22%7B%5C%22page_id%5C%22%3A226457124387938%7D%22%7D%2C%7B%22surface%22%3A%22events_admin_tool%22%2C%22mechanism%22%3A%22events_admin_tool%22%2C%22extra_data%22%3A%22[]%22%7D]%2C%22has_source%22%3Atrue%7D